Finale inédite pour la CAN 2010. Ghana-Egypte, c’est la jeunesse face à l’expérience, la défense face à l’attaque mais c’est aussi un match entre deux ténors du continent africain en matière de football. Les Pharaons, six titres, devront leur bien face au Ghana, quatre titres. Qui va remporter la Coupe d’Afrique des Nations 2010 ? Réponse ce dimanche à partir de 17 heures.


Le dernier match de la Coupe d’Afrique des Nations 2010 oppose deux habitués des finales. Avec dix titres à eux deux, Ghanéens et Egyptiens font figure de ténors continentaux. C’est d’autant plus vrai pour les Pharaons qui restent sur deux titres consécutifs et visent la passe de trois, une performance jamais réalisée encore en Afrique.

Mais gare à ces Black Stars ! Le Ghana de Milovan Rajevac s’est évertué à faire mentir les pronostics. Et se sont qualifiés pour la finale à l’italienne, au terme de performances pleines… d’expérience. Hormis la rencontre initiale face à la Côte d’Ivoire (3-1), les « babies » du sélectionneur serbe ont remporté tous leurs matches sur le même score, 1-0. Trois rencontres, trois buts, trois victoires, deux buteurs, les « Français » André Ayew (Arles-Avignon) et Asamoha Gyan (Rennes) ont guidé cette bande de jeunes vers la finale face à la montagne égyptienne.

L’opposition de deux collectifs

Car les Egyptiens, qu’on annonçait sur la fin, ont assumé leur statut de favori. Assumé et assuré. Avec quatorze buts marqués et deux seulement encaissés, les Pharaons ont frappé un grand coup dans cette Coupe d’Afrique 2010. Autour de Naguy, le meilleur réalisateur de la compétition avec 4 buts, les hommes d’Hassan Shehata offrent un collectif soudé, bien huilé et expérimenté, rompu aux joutes internationales. Même l’absence d’Abou Treika n’a pas sur perturber des Egyptiens qui entendent bien asseoir encore plus une domination outrageante sur l’Afrique (6 titres), seulement remise en cause par leur incapacité chronique à obtenir un billet pour la Coupe du monde.

Le Ghana, qui attend une consécration continentale depuis 28 ans, devra, on le sait, se passer de pas mal de grands joueurs. Les absences des Appiah, Muntari, Mensah, Paintsil ou Essien ont été joliment compensées par la présence de huit champions du monde des moins de 20 ans. Sans sourciller, sans regarder leurs adversaires avec les yeux qui brillent, les « baby » Black Stars ont réussi, sans forcément se montrer impressionnants, à se hisser en finale, une première depuis leur dernière victoire à la CAN en 1982. Heureusement, ils peuvent compter sur l’expérimenté portier Richard Kingson. Mais Kingson, décisif mais touché à l’aine en demi-finale, est incertain. Un forfait de leur dernier rempart serait un énorme coup dur pour une équipe qui a tout misé sur sa défense et qui s’apprête à défier la fine technique des artistes égyptiens.

Ghana-Egypte en direct