casttle-7.gif

Le match au sommet du groupe D entre deux anciens vainqueurs de la CAN, le Nigeria (1980 et 1994) et le Maroc (1976), a tourné à l’avantage des Lions de l’Atlas par 1 à 0 sur un but de Hadji. A Sfax, dans le second match de la poule, L’Afrique du Sud a dominé le Bénin sur le score de 2-0.



 Maroc-Nigeria : 0-1

Dans un stade de Monastir acquis à leur cause, les Lions de l’Atlas ont confirmé leur statut d’outsider en s’imposant 1-0 devant des Super Eagles décevants. Badou Zaki, le sélectionneur marocain, a réussi son pari. Il s’est appuyé sur une équipe jeune encadrée par quelques joueurs d’expérience, dont les deux défenseurs Naybet et El Karkouri. Le technicien marocain a même fait preuve de beaucoup de clairvoyance en n’hésitant pas à sortir Zairi, pourtant meilleur homme du match, mais qui commençait à donner des signes de fatigue. Il l’a remplacé par Youssef Hadji (58ième) qui marquera le but de la victoire à la 76éme minute. Coté nigérian, c’est la déception. Jayjay Okocha, Kanu et autres Utaka ont réalisé un match moyen, sans génie, et doivent maintenant se remotiver avant d’affronter l’Afrique du Sud samedi prochain dans un match décisif pour la qualification.

Après les succès de la Tunisie et de l’Egypte, plus le bon nul de l’Algérie face au Cameroun, cette victoire du Maroc vient confirmer la bonne santé actuelle du football nord-africain.

casttle-7.gif

 Afrique du Sud-Bénin : 2-0

Pour leur première participation à la CAN, les Ecureuils béninois, 123éme au classement FIFA, ont crânement joué leur chance face aux Bafanas Bafanas, 36éme et vainqueur de la Can en 1996. Mais l’expérience leur a fait défaut.

Si les meilleures occasions sont sud-africaines, la première mi-temps est cependant assez équilibrée. A la reprise les Ecureuils font le forcing. Latoundji, qui tire sur la transversale à la 48éme minute, puis Oketola, qui gâche une belle occasion 4 minutes plus tard, vont laisser de gros regrets à leurs supporters. Siyabonga Nomvethe, l’attaquant sud-africain d’Udinese (Série A italienne), va en effet marquer deux buts superbes (58éme et 76éme) anéantissant les espoirs béninois.

L’Afrique du Sud confirme son statut d’outsider et pourra se qualifier face au Nigeria, alors que pour les Béninois l’apprentissage continue avec un nouveau match difficile samedi face au Maroc.