Ancienne star internationale du football, Georges Weah a été élu sénateur dans son Liberia natal. A 48 ans, l’ancien attaquant du Paris Saint-Germain ou encore de l’AC Milan accède ainsi à son premier poste électif.


Une nouvelle vie commence pour « Mister George ». Opposant au pouvoir actuel au Liberia, George Weah a officiellement été élu sénateur à l’issue d’un scrutin qui s’est déroulé le 20 décembre dernier. Scrutin qui visait à renouveler 15 des 30 sièges du Sénat. En lice face à 10 autres candidats, l’ancien international libérien a obtenu 78% des voix, devançant très nettement Robert Sirleaf, le fils de la présidente de la République (10,8%), d’après les résultats proclamés par la Commission électorale nationale.

Une victoire sans appel qui marque le premier mandat de la carrière politique de l’ancienne star du PSG, pour la région de Montserrado où se trouve la capitale Monrovia, mais surtout une revanche pour le seul Africain a avoir remporté le Ballon d’Or en 1995. En 2005 déjà, l’ancien Milanais s’était essayé à la politique, présentant sa candidature face à Ellen Johnson Sirleaf et allant jusqu’à obtenir 40,4% des suffrages. insuffisant pour décrocher la présidence.

Neuf années plus tard, toujours sous les couleurs du Congrès pour le changement démocratique (CDC), George Weah connaît son premier succès électoral. Il va désormais devoir faire ses preuves dans la plus peuplée des 15 provinces que compte le pays, qui regroupe à elle seule un tiers de toute la population libérienne.

Alors que son manque d’expérience continue d’être pointé du doigt par ses détracteurs le « Mister » va devoir faire ses preuves dans un pays meurtri par l’épidémie causée par le virus Ebola. En août dernier, il avait s’était déjà mis en avant, en mettant en place une association pour aider à combattre la maladie. L’occasion pour l’idole de tout un pays de montrer qu’il est à la hauteur du poste… avant de briguer à nouveau la présidence en 2017 ?