Tunisie
Espérance Tunis : Kanzari, un bras d’honneur et une polémique
Dimanche soir l’Espérance de Tunis a arraché un match nul miraculeux sur la pelouse de l’Etoile du Sahel (2-2), dans les derniers instants de la partie. Ce derby de la 2e journée, bouillant comme à son habitude, a été marqué par l’exclusion d’un Sang et Or et un geste déplacé de leur entraîneur, Maher Kanzari, à l’attention du banc adverse.

Si le doigt d’honneur de René Girard, l’ancien entraîneur de Montpellier, la saison dernière en Ligue des champions contre Schalke 04, a fait le tour de la planète football, Maher Kanzari pourrait bien connaître le même "succès" pour son geste déplacé, dimanche lors de la 2e journée du championnat de Tunisie.

Alors que l’Espérance Tunis était mise à mal dans le derby par l’Etoile du Sahel, après avoir été menée de deux but et réduite à 10 à la suite de l’exclusion d’Oussama Darragi, l’équipe est tout de même parvenue à décocher un match nul inespéré dans les dernières minutes de la rencontre (86e). Une égalisation qui a créé un vent d’euphorie sur le banc des Sang et Or, à tel point que leur entraîneur, Maher Kanzari s’est laissé aller à adresser un bras d’honneur en direction du camp adverse.

Le cliché, diffusé par la radio Shems FM, ne laisse que peu de place au doute et explique les raisons de la colère du staff de l’Etoile du Sahel. Un début de polémique qu’a tenté d’éteindre Kanzari dès le coup de siffler final, se défendant d’avoir visé l’équipe adverse. Toujours est-il que le technicien espérantiste pourrait payer cher ce geste si la Commission de discipline de la Ligue se saisi de l’affaire.


*Sauf autorisation de la rédaction ou partenariat pré-établi, toute reprise des articles Afrik-Foot, même partielle, est strictement interdite. Tout contrevenant s’expose à des poursuites.




Copyright © Tous droits réservés. Les informations publiées sur Afrik-Foot ne peuvent être reprises, diffusées, réécrites, ou redistribuées sans l'autorisation notifiée de la rédaction ou partenariat pré-établi. Tout contrevenant s'expose à des poursuites.


Tunisie

news

 
en bref

zoom


lire aussi

recherche