Un air de déjà-vu. Pour la troisième fois en l’espace d’un an, la Fédération camerounaise (Fecafoot) s’est réunie en assemblée générale et a adopté ses nouveaux statuts, signant la première étape du processus normalisation imposé par la FIFA après deux ans de tutelle. Après les ratés d’août 2014 et de juin 2015, les nouveaux statuts de la Fecafoot ont cette fois été adoptés mercredi par 97 voix sur 99 (deux voix contre), dépassant largement le seul des 2/3 tiers requis. A l’issue d’un travail de concertation placé sous l’égide du Premier ministre, les différents camps en désaccord sont parvenus à un consensus, ce qui devrait éviter de voir la procédure à nouveau contestée en justice. Ils n’ont guère le choix : en cas de nouveau revirement, la FIFA a brandi la menace d’une suspension des sélections camerounaises.