Comme lors de la 1ère journée, le Gabon et le Burkina Faso se sont quittés sur un score de parité (1-1) mercredi lors de la 2e levée du groupe A de la CAN 2017. A nouveau décevant dans cette poule où rien ne bouge, le pays-hôte jouera sa qualification face au Cameroun dimanche.


1-1, c’est décidément le résultat à la mode dans le groupe A de la CAN 2017. Après les deux matchs nuls sur ce score lors de la 1ère journée, le Gabon et le Burkina Faso se sont à nouveau quittés sur un 1-1 ce mercredi à Libreville en ouverture de la 2e journée. A nouveau décevant, le pays-hôte va donc devoir jouer sa qualification dimanche lors de la dernière journée face au Cameroun, qui a l’occasion de faire un grand pas vers les quarts de finale en cas de succès face à la Guinée Bissau à 19h GMT.

Bien entrées dans la partie, les Panthères manquaient le coche sur une demi-volée de Bouanga que Koffi repoussait sur la barre du bout des doigts. Mais le temps mort généré par la sortie sur blessure de la star des Etalons, Pitroipa, dont la CAN est sans doute terminée, coupait les Gabonais dans leur élan. Alors que les débats s’équilibraient, les Burkinabé allaient faire mouche sur leur première occasion. Sur un corner contré, Malo dégageait pour Nakoulma, entré à la place de Pitroipa, qui résistait aux retours d’Obiang et de Tandjigora pour glisser le ballon à droite d’Ovono, sorti à sa rencontre (0-1, 22e).

Avalanche de blessures

Alors qu’Obiang sortait sur blessure, les Gabonais ne réagissaient pas vraiment. Pourtant, sur une longue passe en profondeur, Dayo manquait son tacle et laissait Aubameyang filer seul au but. Fauché dans la surface par Koffi, l’attaquant du Borussia Dortmund se faisait justice lui-même sur penalty en prenant le portier à contre-pied (1-1, 37e sp). Les locaux poussaient en fin de première période mais sans faire la différence et c’est donc sur un score de parité que les 22 acteurs regagnaient les vestiaires dans un climat tendu après une altercation.


Gabon vs Burkina Faso (1-1) – CAN 2017 par afrikfoot

Sous l’impulsion de l’entrant Bertrand Traoré, qui suppléait Zongo, 3e blessé du match, les Etalons poussaient lors du second acte. L’attaquant de l’Ajax mettait le feu dans la défense gabonaise mais sa frappe déviée était trop molle pour inquiéter Ovono. Les débats s’équilibraient ensuite mais le Gabon ne se montrait pas très dangereux. Sur ses remises en jeu, Ovono manquait régulièrement de solutions, ce qui incitait une partie des supporters des Panthères à siffler les leurs sur chaque passe en retrait…

Koffi sauve la balle de match

Alors que le Burkina Faso jouait à dix le temps que Coulibaly se fasse soigner, les poulains de José Antonio Camacho avaient la balle de match en fin de rencontre. Sur une remise d’Aubameyang, Bouanga reprenait dans la surface mais l’infranchissable Koffi repoussait sa tentative d’un superbe réflexe ! Sur un centre du Tourangeau, Angoué expédiait ensuite sa tête à côté. Tout bénéf pour le Burkina Faso qui jouera sa qualification face à la Guinée Bissau lors de la 3e journée. Pour espérer, le Gabon devra quant à lui élever son niveau face aux Lions.

 Les compositions de départ :

Gabon : Ovono – Palun, Ecuélé Manga, Appindangoye, Obiang – Poko, Tandjigora, Ndong – Evouna, Aubameyang (c), Bouanga

Burkina Faso : Koffi – Malo, Dayo, B. Koné, Y. Coulibaly – Kaboré (c), R. Traoré – Zongo, Pitroipa, A. Traoré – B. Diawara