Cadre de la sélection algérienne, Youcef Belaïli n’a pas été retenu dans les deux dernières listes de Djamel Belmadi. Et pour cause, l’ailier de 28 ans, qui vient de signer au Qatar SC, n’avait plus joué depuis le mois de mars et se trouvait donc en manque de rythme. Le Fennec a présenté ses excuses après avoir mis beaucoup de temps à trouver un nouveau club.

«J’étais à l’arrêt, sans entrainement et sans équipe, c’est pour ça que je n’ai pas été sélectionné en équipe nationale. Le sélectionneur était en colère contre moi. Je lui demande pardon à lui et au peuple algérien. Je leur promets de revenir plus fort à l’avenir… Djamel Belmadi m’aime beaucoup, mais je l’ai énervé car je ne jouais pas», a expliqué l’ancien Angevin au micro de la chaîne Al Kass. «Je ne l’ai pas consulté, mais il voulait que je joue. Il connaît mes capacités.»

Alors qu’un retour en Europe était envisagé, Belaïli a par la même occasion justifié son choix de rester dans le Golfe. «J’ai décidé de venir au Qatar pour engranger de l’expérience en prévision de la prochaine Coupe du monde», a expliqué le natif d’Oran qui vise un retour en sélection en mars prochain.