Le 2 décembre prochain, France Football dévoilera l’identité du Ballon d’Or 2019. De nombreux Africains rêvent d’un sacre de Sadio Mané, qui figure parmi les plus sérieux prétendants, mais ce n’est pas le cas de Roger Milla, très sceptique sur les chances de sacre du Sénégalais.

«C’est ceux qui vont voter qui pourront leur donner cette chance. Moi je ne peux pas dire si Sadio Mané ou Mohamed Salah vont le gagner. Les journalistes européens ou sud-américains et autres n’ont pas souvent les mêmes intentions que nous. Je pense que Mané et Salah doivent être patients, qu’ils ne comptent pas sur ceux qui ne votent pas, qui n’ont pas la possibilité de les désigner Ballon d’Or. Je n’y crois pas beaucoup parce que ces Européens sont tout le temps en train de nous couillonner, de nous saquer…», a lâché la légende camerounaise au micro du site sénégalais e-media.

«Depuis qu’il existe, Weah a réussi à l’avoir (1995) parce qu’il était dans une très grande équipe (l’AC Milan) et il avait réussi à prouver que le football africain avait un certain niveau. Maintenant, c’est très compliqué pour les Africains», a jugé le quart de finaliste du Mondial 1990.