C’est l’une des révélations européennes de ce début de saison. Invité surprise en équipe première du FC Barcelone ces dernières semaines, Ansu Fati (16 ans) impressionne et fait tomber un à un les records de précocité en Catalogne. Titulaire mardi face au Borussia Dortmund (0-0), l’ailier est devenu à cette occasion le plus jeune joueur à disputer un match de Ligue des champions dans l’histoire des Blaugrana.

Né en Guinée Bissau et de nationalité bissau-guinéenne, Fati risque toutefois de ne jamais porter les couleurs de son pays natal. Le jeune homme a en effet effectué une demande de naturalisation espagnole et sa volonté de défendre les couleurs de la Roja ne fait plus aucun doute. La jeune pépite devrait même être sélectionnée pour le Mondial des moins de 17 ans qui aura lieu le mois prochain au Brésil.

Toujours éligible avec la Guinée Bissau, mais…

«Je ne lui ai pas encore parlé, mais je sais qu’il veut jouer pour l’Espagne», a ainsi confirmé le sélectionneur U17 espagnol, David Gordo, mardi à la Cadena SER. «Nous sommes tous sur la même longueur d’onde et allons faire en sorte que cela se produise. Le 25 septembre je donnerai une pré-liste pour la Coupe du monde. L’idée est que Ansu y figure, qu’il puisse jouer le tournoi, alors espérons que nous pourrons compter sur lui. C’est un garçon qui vit pour le football, ses partenaires ne disent que du bien de lui. Ansu Fati a la possibilité de jouer pour d’autres équipes, mais il désire évoluer avec l’Espagne. Alors nous allons faire en sorte que ce soit possible très rapidement.»

Bien sûr, tant qu’il n’a pas joué en match officiel avec la sélection A espagnole, Fati reste éligible avec la Guinée Bissau (et également avec le Portugal), mais au vu du talent du jeune homme, l’issue ne fait plus guère de doutes…