Pierre Achille Webo a annoncé qu’il met fin à sa carrière internationale avec le Cameroun, à l’âge de 32 ans. Après Samuel Eto’o et Jean II Makoun, c’est un autre élément d’expérience qui quitte les Lions Indomptables.


« En ce jour je mets fin à ma carrière internationale et remercie tous ceux avec qui j’ai travaillé durant ces 11 années…Allez les lions !!! » Ce sont par ces mots que Pierre Webo a mis fin à sa carrière internationale sur Twitter, dimanche 31 août. Le dicton « Jamais deux sans trois » s’est une nouvelle fois vérifié après cette déclaration de l’attaquant puisqu’il est le troisième joueur camerounais à prendre sa retraite en sélection en moins d’une semaine après Jean II Makoun et Samuel Eto’o.

Le point commun entre les 3 joueurs ? La non-convocation par Volker Finke avec la sélection camerounaise pour les matchs éliminatoires de la CAN 2015.

Retraité au Cameroun, buteur en Turquie

Il faut dire que le sélectionneur allemand a entamé une cure de jouvence de son effectif dans lequel Eto’o, Makoun et Webo, 32 ans de moyenne d’âge à eux trois, ne rentrent plus. Si l’attaquant de Fenerbahçe n’a pas apporté plus de précisions à son tweet, c’est sans doute sa non-convocation qui l’a aidé à prendre sa décision. Sur le terrain, il peut pourtant rendre encore bien des services. La preuve, le jour-même de sa retraite internationale, c’est lui qui offre la victoire à son club de Fenerbahçe face à Karabükspor à la 82e minute, de la tête.

Pierre Webo et la sélection du Cameroun ont vécu une histoire d’amour de 11 ans, ponctuée de 58 sélections et de 19 buts. Sa première cape ? Elle remonte au 19 novembre 2003, lors d’un match amical contre le Japon. Une autre époque. Où il côtoyait Patrick Mboma et Marcus Mokake. Son premier but, lui, interviendra près de deux ans plus tard, en éliminatoires de la Coupe du monde 2006, offrant la victoire aux siens à la dernière minute face au Soudan.

S’il aura participé aux Coupes d’Afrique des Nations 2006 et 2010 – il n’était pas convoqué à la CAN 2008 – et pris part à 5 matchs de Coupe du monde dispatchés en 2010 et 2014, le masterpiece de Pierre Webo restera un triplé au stade Félix Houphouet-Boigny de Yamoussoukro contre la Côte d’Ivoire (3-2) en éliminatoires du Mondial 2006 en septembre 2005. Ce jour-là, Pierre Webo avait répondu à un doublé de Didier Drogba. Deux joueurs d’exception qui ont rangé leurs maillots de sélections au placard cet été.