En manque d’efficacité face au Burkina Faso (1-1) samedi, le Cameroun devra régler la mire ce mercredi à 19h GMT (20h Paris) contre la Guinée Bissau pour son deuxième match à la CAN 2017. Surtout que les Djurtus comptent bien jouer leur carte à fond pour surprendre encore !


Le Cameroun a un coup à jouer. Alors que le Gabon et le Burkina Faso s’affrontent un peu plus tôt en ouverture de la 2e journée du groupe A de la CAN 2017, les Lions peuvent faire un pas important vers la qualification en cas de victoire face à la Guinée Bissau ce mercredi à 19h GMT (20h Paris) à Libreville. Pour tirer leur épingle du jeu dans cette poule où les quatre équipes comptent toutes un point, les hommes d’Hugo Broos devront faire en sorte de gâcher moins d’occasions que samedi face aux Etalons (1-1) lorsque leur inefficacité leur a coûté deux points.

« J’ai dit à mes joueurs que nous devons gagner ce match. Nous ne devons pas être déconcentrés. Nous devons profiter de chaque occasion et prendre le temps pour faire le bon geste. Je leur demande de mettre le ballon au fond des filets« , a souligné le technicien belge mardi devant la presse. Pour les aider dans cette mission, les Camerounais compteront sur le retour de leur atout offensif numéro un, Vincent Aboubakar, suspendu samedi.

Aboubakar très attendu

« Le fait qu’il revienne va nous faire du bien. C’est un attaquant très technique, très athlétique et adroit devant le but« , a complété le milieu de terrain Georges Mandjeck sur les ondes de RFI. Auteur d’un gros raté lors du premier match, Clinton Njie devra lui aussi régler la mire. « C’est vrai que ça fait mal quand tu repenses aux occasions manquées. Je suis jeune et j’apprends encore. Ce n’est pas une raison pour justifier quelque chose, mais ce que je veux dire c’est que nous avons travaillé dans l’optique de concrétiser les occasions que nous allons nous procurer« , a soutenu le Marseillais qui a, comme ses coéquipiers, mis l’accent sur la finition à l’entraînement.

Suffisant pour venir à bout de Djurtus qui ont surpris face au Gabon (1-1) pour le premier match de leur histoire à la CAN ? « Il n’y aura pas de relâchement. Face au Cameroun, nous resterons concentrés. C’est une question de responsabilité« , a promis le sélectionneur Baciro Candé. Face à un adversaire qui a égalisé dans les dernières minutes contre le Gabon, les Lions savent ce qui leur pend au nez s’ils ne sont pas parvenus à se mettre à l’abri d’ici-là…