A 14 jours du coup d’envoi de la CAN 2019, la FIFA met un sacré coup de pression sur le Mali ! Alors que la Fédération (Femafoot), dirigée par un comité de normalisation depuis janvier 2018, ne parvient pas à sortir de la crise dans laquelle elle est embourbée, l’instance dirigeante du ballon rond a transmis un message on ne peut plus clair par l’intermédiaire de son directeur régional de la division Associations membres pour l’Afrique et les Caraïbes, Véron Mosengo-Omba, en visite ce samedi à Bamako.

«Le message de la FIFA et de la CAF est clair. Si jamais l’Assemblée générale prévue pour le samedi prochain venait à être sabotée par certaines personnes, la FIFA prendra ses responsabilités. Il y aura des sanctions contre le football malien, notamment sa Fédération, avec sa suspension des compétition FIFA et même de la prochaine CAN prévue en Egypte du 21 juin au 19 juillet», a lancé le dirigeant après avoir rencontré le Premier ministre malien, Boubou Cissé, d’après des propos rapportés par le site Footmali.

Alors que les Aigles sont actuellement en pleine préparation au Qatar, il faut souhaiter pour le football malien que l’assemblé générale prévue samedi 15 juin ait bien lieu comme prévu pour permettre la poursuite du processus électoral à la Femafoot. En espérant que les dirigeants maliens aient assez de bon sens pour faire passer leurs intérêts personnels au second plan et ne pas prendre le sport en otage…