Le Nigeria défendra seul les chances africaines en quarts de finales de la Coupe du monde de football junior, au Canada, après sa victoire jeudi sur les Chipolopolo zambiens (2-1). Le Mexique a difficilement battu le Congo alors que la Gambie s’était inclinée mercredi devant l’Autriche.


Des quatre équipes africaines qui avaient effectué un tir groupé, en début de semaine, vers les huitièmes de finale de la Coupe du monde de football Junior, au Canada, seul le Nigeria poursuit sa route. Les Flying Eagles ont battu les Chipolopolo de Zambie 2-1 à l’issu d’un match qu’ils ont maîtrisé. La Gambie avait été éliminée dès mercredi soir par l’Autriche (2-1) alors que le Congo a été vaincu 3-0, jeudi, par le Mexique.

Un score qui ne reflète pas les difficultés que les Américains ont éprouvé pour se défaire des Diables rouges, pourtant réduits à dix à la reprise après la sortie sur carton rouge de son imposant attaquant de l’Etoile du Congo, Franchel Ibara. Après avoir ouvert la marque sur penalty (Dos Santos, 23e), les Mexicains devront leur salut au manque de réalisme des Congolais (Fabrice Nguessi à la 27e et 32e), à la barre transversale, qui repoussera le coup franc de l’Auxerrois Cecil Filanckembo (64e), mais aussi à la vista de leur gardien Alfonso Blanco. Ils ont fini le travail, face à des adversaires épuisés, en inscrivant deux buts à la fin du match (85e et 94e). Au tour suivant, ils affronteront l’Argentine, tombeur de la Pologne (3-1).

« Je suis très fier de notre parcours. Certains de mes joueurs n’avaient jamais joué en compétition avant 2005, je suis donc très impressionné par leur performance, a assuré Eddie Hudanski, l’entraîneur français des champions d’Afrique Junior, cité par Fifa.com. Nous avons prouvé que nous avions notre place ici. Les enfants ont encore du retard sur d’autres pays, mais s’ils continuent à travailler dur, je vous garantis qu’eux aussi vont devenir une grande équipe. »

« Notre but, c’est le titre »

Dans la confrontation entre Africains, le Nigeria n’a pas fait de détail face à la Zambie en ouvrant la marque dès la troisième minute sur une tête d’Uwa Echiejile. Les Chipolopolo en difficulté se reposent sur leur gardien, Jacob Banda, en réussite, avant de profiter d’une erreur de la défense nigériane pour égaliser (33e). Emmanuel Mayuka trouve facilement son partenaire Rodgers Kola, esseulé dans la surface. C’est finalement Chukwuma Akabueze, de Kwara United (Nigeria), qui propulse les Flying Eagles vers les quarts de finale d’un tir puissant (57e).

« Nous n’avons rien à nous reprocher », a estimé le sélectionneur zambien à la fin de la partie, alors que son homologue nigérian se félicitait de l’« amélioration dans le rendement de [son] équipe ». « L’équipe est très concentrée sur l’objectif et nous espérons pouvoir jouer aussi bien jusqu’en finale », a assuré confiant Chukwuma Akabueze. Notre but, c’est le titre ». Les Nigérians seront opposés dimanche prochain au Chili, vainqueur du Portugal 1-0. Ils pourraient retrouver l’Argentine dès le tour suivant pour un remake de la finale du Mondial néerlandais de 2005. John Mikel Obi, aujourd’hui à Chelsea, avait perdu face au Barcelonais Lionel Messi sur un arbitrage contesté.