Agé de 21 ans, Emmanuel Dennis s’est offert le premier moment de gloire de sa jeune carrière en inscrivant un doublé au stade Santiago Bernabeu face au Real Madrid (2-2) mardi en Ligue des champions. Affront suprême pour la Maison Blanche, l’attaquant du Club Bruges s’est même payé le luxe d’imiter la célébration de l’ancienne icône merengue, Cristiano Ronaldo, au moment de fêter son deuxième but !

Et en plus de posséder un sacré sens du but, l’international nigérian est également un homme de parole. «Santiago-Bernabeu, c’est un rêve. Un tas de joueurs n’imaginent même pas qu’ils pourront un jour jouer ici. Alors, si je marque, je me ferai faire un tatouage», avait en effet déclaré le Super Eagle avant la rencontre. Et il va tenir sa promesse. «J’imagine que je vais maintenant devoir me faire faire deux tatouages», a même plaisanté l’ancien joueur du Zorya Louhansk au micro de RTL après le match.

Convié pour la première fois en sélection le mois dernier et rappelé par Gernot Rohr pour le choc du 13 octobre face au Brésil, le natif d’Abuja commence en tout cas à se faire un nom.