Retraité international depuis 2014, Samir Nasri (32 ans) n’aura pas eu une carrière en équipe de France à la hauteur de son talent. De quoi donner des regrets au milieu offensif d’Anderlecht de ne pas avoir opté pour l’Algérie, le pays de ses parents avec lequel il était également éligible ? Visiblement non.

«Je ne regrette pas les choses. J’ai choisi la France. J’ai connu ma première sélection en 2007. J’avais 19 ans quand j’ai joué en équipe nationale. Quand vous débutez votre carrière internationale et que vous jouez avec Vieira, Henry, Trézéguet, Anelka, c’est une fierté. Je n’ai pas connu qu’une cape en Bleus. J’en ai eu plus de quarante. Je ne regrette pas car à cette époque, l’Algérie n’était pas la même équipe qu’aujourd’hui», a mis en avant l’ancien Gunner dans un entretien pour la chaîne Al Kass.

Pas retenu pour les Coupes du monde 2010 et 2014 avec les Bleus, le natif de Marseille aurait eu l’opportunité de prendre part aux deux compétitions s’il avait opté pour les Fennecs…