Première équipe africaine à atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde, le Cameroun a fait la fierté de tout un continent à l’occasion du Mondial 1990. Déjà président de la république à l’époque, Paul Biya s’était alors engagé à offrir une maison à chacun des héros de la nation dont le célèbre Roger Milla.

Mais, comme souvent sur le continent, le temps a passé et cette promesse est restée lettre morte. En cause : un imbroglio sur la liste des bénéficiaires, qui comportait 44 noms au lieu des seuls noms des 22 joueurs. Il a fallu que le Collectif des Anciens Lions Indomptables (CALIF), présidé par Bertin Ebwelle, relance le dossier en adressant une lettre à Biya en juin dernier pour que les choses bougent.

D’après la presse locale, les vieux héros vont désormais enfin pouvoir entrer en possession de leur logement puisque Biya a signé mercredi une note en ce sens. Les logements seront situés à Yaoundé, Douala et Limbe. Trois joueurs de l’époque, Louis Paul Mfede, Benjamin Massing et Stephen Tataw, tous décédés entretemps, ne pourront malheureusement pas profiter de ce cadeau très tardif…