Didier Drogba a encore montré à quel point sa puissance est indispensable à l’attaque de Chelsea, mercredi soir, à Stamford Bridge, contre Liverpool, en demi-finale de la Ligue des Champions. Il offre une passe décisive à Joe Cole et permet à son club de continuer à rêver à une finale le 23 mai à Athènes.


Chelsea et Liverpool se sont opposés dans un match physique, mercredi soir, en demi-finale de la Ligue des Champions, illuminé de quelques percées offensives de classe. A ce jeu, Les Blues ont énormément compté sur la puissance et la combativité de Didier Drogba, leur homme à tout faire depuis le début de la saison. S’il n’a pas la facilité technique de son coéquipier Joe Cole, très en vue, les Londoniens se sont appuyés sur ses qualités d’accélération et d’effacement dans une première mi-temps qu’ils ont dominée, mais où ils ont paradoxalement ouvert le score en contre.

Mercredi, à Stamford Bridge (Londres), il était écrit que l’attaquant international ivoirien mettrait en avant ses qualités de passeur. C’est lui qui a servi Lampard dès la 8e minute de jeu pour un tir en force de l’attaquant anglais sur Reina, le gardien des Reds. C’est encore lui, à la 21e, qui reçoit en contre une passe lumineuse du danois Riise sur le flanc droit pour un deux contre deux avec Joe Cole. Mais Drogba temporise trop et rate complètement son centre.

La troisième est la bonne et à la 29e, Ricardo Carvalho, encore brillant hier, trouve The Drog en contre sur le même côté droit. Il passe Agger en vitesse et en puissance avant d’étaler ses qualités techniques en l’effaçant sur un crochet à la limite de la surface. Drogba effectue un centre tendu que Joe Cole coupe en extension au premier poteau, du gauche, pour placer la balle hors de portée de Reina.

Indispensable à la pointe de l’attaque

Invisible en première mi-temps, Liverpool se reprend au début de la seconde période en monopolisant la balle mais les tirs lointains de Riise ou Gerrard n’inquiètent pas Petr Cech. Peut-être est-ce même Chelsea qui accepte de laisser le ballon à son adversaire, après avoir constaté n’avoir été réellement dangereux qu’en contre en première mi-temps, notamment grâce aux qualités de pivot de son géant Ivoirien.

Le poids de Drogba à la pointe de l’attaque de Chelsea est alors encore plus évident, ses coéquipiers l’y cherchant systématiquement pour tenir la balle en attendant la cavalerie, pour des courses folles ou pour des remises de la tête. Ce qu’il fait parfaitement. A la 81e, c’est encore lui qui détourne un centre d’une talonnade aérienne du droit, dos au but de Reina, pour Lampard. L’attaquant anglais effectue une volée de toute beauté que le gardien de Liverpool parvient à sortir du bout des gants. Drogba aurait même pu agraver le score, dans les dernières minutes de jeu, mais sa tête croisée sur un centre venu de la gauche n’est pas cadrée.

« L’important était de ne pas prendre de but. Mais avec un peu plus de lucidité on aurait pu marquer un but de plus », a commenté Drogba à l’issue de la rencontre, au micro de Canal +, allant dans le même sens que son entraîneur Jose Mourinho. « J’espère qu’au match retour, ils vont sortir un peu plus de manière à pouvoir les contrer, a-t-il ajouté. Nous serons au complet, avec notamment le retour de Michael Essien, et on va tout faire pour se qualifier ».