Ce week-end, se jouait la vingtième journée de ligue 1, en France. Des exploits d’Achille Emana à Toulouse à ceux de Marouane Chamakh à Bordeaux, Afrik-Foot.com revient match par match sur les performances des joueurs africains qui évoluent dans le championnat de première division.


Samedi :

TOULOUSE – LYON : 2-0

Lyon a perdu son deuxième match de la saison, samedi, à Toulouse. Posté très haut, dans l’axe, pour limiter les espaces, le Toulousain Achille Emana a souvent cherché ses marques et a manqué de repères. Mais il a le mérite d’avoir ouvert le score contre les champions de France. À la 63e minute, le Camerounais devance Abidal pour marquer de l’intérieur du gauche après un bon travail de Elmander.

LENS – LILLE : 1-1

Lens a égalisé à la fin d’un match que Lille a globalement maîtrisé et qu’il aurait mérité d’emporter.
Côté lensois, son défenseur central malien, Adama Coulibaly, a souvent été en retard sur le Nigérian Odemwingie. Auteur d’une bonne performance, le gros engagement du capitaine Seydou Keita explique qu’il a eu du mal à accompagner, en fin de match, les mouvements qu’il initiait. Concernant l’attaque, ce n’était pas le « grand » Aruna Dindane samedi soir, et pourtant, il a fait la différence et centré sur l’égalisation de son équipe. L’international ivoirien a également été l’auteur d’un beau coup-franc à la 6e minute.
À Lille, Jean II Makoun a offert un match courageux. L’international camerounais aurait même pu marquer à la 30e minute et a bataillé dans un secteur où Lens avait des arguments.
Kader Keita avait du jus, c’est tout. Pour une fois, l’Ivoirien hyperactif n’a pas créé la différence. En pointe, Odemwingie a beaucoup pressé, effectué un nombre de sprints considérables mais a souvent manqué de lucidité.

BORDEAUX – LORIENT : 1-1

Bordeaux est revenu de loin dans ce match, où deux africains ont marqué : Chamakh côté bordelais et Saïfi côté lorientais. Les joueurs de Ricardo sont passés tout près d’une catastrophe face à une formation de Lorient pour le moins entreprenante.
Côté bordelais, la défense s’est retrouvé à la peine à de multiples reprises. Le Nigérian Enakarhire, posté en défense centrale, est passé complètement au travers. Le tunisien David Jemmali ne fut guère plus serein. Le buteur de Bordeaux, l’international marocain Marouane Chamakh a manqué cruellement de soutien pendant quatre-vingt-sept minutes avant d’égaliser logiquement de la tête, évitant une grosse désillusion aux Girondins.
À Lorient, l’algérien Rafik Saïfi s’est montré réaliste en inscrivant un but à la 36e minute, d’une tête de près sous la barre de Ramé.

PARIS-SG – VALENCIENNES : 1-2

Battu au Parc par Valenciennes, le PSG est devenu la plus mauvaise équipe de L1 à domicile et occupe le pire classement de son histoire après vingt journées. Dans ce naufrage collectif, l’international ivoirien, Bonaventure Kalou a toujours fait en sorte d’apporter une solution aux porteurs du ballon, mais le talent a trop fait défaut aux parisiens pour espérer obtenir un résultat.
Du côté de Valenciennes, l’international marocain Abdeslam Ouaddou a réalisé un match solide en défense centrale, où il a étouffé Pauleta, invisible samedi soir.

AUXERRE – SOCHAUX : 1-0

À Auxerre, Akalé a beaucoup proposé mais sans être vraiment heureux à l’approche de la cage adverse. L’international ivoirien a toutefois le mérite d’être à l’origine de l’action décisive. À la 86e minute, dans l’axe, il hérite du ballon, se retourne et lance Jelen pour le but victorieux.
Côté sochalien, l’international nigérian Afolabi a fait son match en défense centrale jusqu’à ce duel perdu contre Jelen (86e). Le sénégalais N’Daw, son compère dans l’axe, a parfois été en difficulté. L’autre défenseur sénégalais, Badara Séne a réalisé un bon match grâce à son jeu en première intention.

SEDAN – NANCY : 2-2

Les Sedanais, lanterne rouge du championnat, peuvent s’en vouloir de ne pas avoir tenu face à des Nancéiens qui ont failli l’emporter sur la fin.
Avec ses accélérations sur le côté gauche, Nadir Belhadj a fait planer un danger constant sur la défense de Nancy. Job a en tout cas encore marqué. À la 31e minute, l’international camerounais marque de près en devançant Puygrenier. Trop discret durant la rencontre, il fut au moins opportuniste.
Dernier renfort en date de Nancy, le marocain Hadji a tenté, en vain, de faire la différence, manquant quelquefois de spontanéité.
À noter : le défenseur nancéien Pape Diakhaté a été remplacé à la pause par André Luiz Silva. L’international sénégalais souffrait de maux de tête et voyait double. Il doit passer un scanner mardi.

LE MANS – TROYES : 2-0

Troyes, totalement amorphe, a cédé d’entrée devant la belle entame sarthoise. Il faut dire qu’au Mans, la paire de récupérateurs africains Sessègnon-Romaric est à créditer d’une très bonne prestation samedi soir. Le Béninois et l’Ivoirien ont parfaitement maîtrisé parfaitement le tempo du match, surtout quand les deux hommes évoluèrent en milieux défensifs, avant que le premier ne monte d’un cran. Sur le côté droit, l’international guinéen Ismaël Bangoura creusa des trous dans la défense adverse mais il aurait pu mieux utiliser son potentiel.
Côté troyen, l’international sénégalais Ibrahima Faye s’est révélé impressionnant dans les duels.

NANTES – NICE : 1-0

Grâce à un but de leur nouvelle recrue, l’attaquant belge Pieroni, Nantes abandonne la zone dangereuse. À Nice, l’international ivoirien Bakari Koné n’a pas été incisif sur le front de l’attaque niçoise.

Dimanche :

SAINT-ETIENNE – MONACO : 0-1

Après un début de saison catastrophique Monaco confirme son net regain de forme et ses bonnes dispositions pour 2007. L’ASM a conquis, dimanche soir sur la pelouse de Geoffroy-Guichard face à Saint-Etienne, sa sixième victoire de la saison, la seconde à l’extérieur. Monaco s’est imposé 1-0 grâce à un but de son attaquant tchèque Jan Koller.

RENNES – MARSEILLE : 0-2

Pour le 2000e match de son histoire, l’Olympique de Marseille s’est imposé 2-0 sur la pelouse du Stade Rennais. Après une première période assez équilibré, les Olympiens surent profiter de l’expulsion du jeune milieu de terrain camerounais Stéphane M’Bia, auteur d’un tacle dangereux sur Nasri (42e), pour forcer la décision. Et, comme un symbole, c’est Djibril Cissé, sur une passe de Ribéry qui a ouvert le score pour les Olympiens avant que Maoulida ne tue le suspense à la 90e (2-0). Trois points plus que précieux pour l’OM, qui se retrouve sur le podium au terme de cette 20e journée.
Côté rennais, John Utaka s’est démené sur le front de l’attaque bretonne, sans trouver le chemin des filets, malgré deux énormes occasions (23e, 28e), repoussées par Carrasso puis la barre.