En l’espace de quelques jours, André Ayew a semé le doute sur son avenir du côté de l’Olympique de Marseille. Encore en phase de rééducation à la suite d’une opération de l’épaule gauche, qui a écourté sa saison, l’international ghanéen pourrait ne pas être présent dans les rangs phocéens au moment de la reprise du championnat de Ligue 1. Et pour cause, le milieu de terrain vient d’entamer une collaboration avec Jean-Pierre Bernès, le célèbre agent de joueurs. Une attitude qui, si elle n’indique pas clairement une décision solennelle, a au moins le mérite de montrer que le gaucher songe à l’idée de relever un nouveau défi loin de la Canebière.


Ce pourrait bien être un des feuilletons de l’été, bien plus palpitant que « Plus belle la Vie », une série tournée à Marseille. Attendu à la reprise de l’entraînement marseillais pour préparer le saison 2012-2013, après l’opération de son épaule gauche, André Ayew pourrait bien ne pas revêtir la tunique olympienne au moment d’entamer un nouvel exercice dans l’Hexagone. Alors que l’OM, qui planche actuellement sur le recrutement de joueurs à moindre coût, pensait le cas de l’international ghanéen réglé, le fils d’Abedi Pelé s’est fendu d’une sortie médiatique qui n’a pas tardé à semer le doute sur son avenir. Dans un entretien accordé à City FM, le Black Star a clairement laissé entendre qu’il ne ferait pas de vieux os sur le Vieux port.

« Je suis encore très jeune, mais c’est vrai que je suis à Marseille depuis un certain temps. J’ai eu la chance de disputer toutes les compétitions possibles et maintenant je vais m’assoir avec ma famille et prendre une décision. Un jour, je partirai de Marseille, mais je ne sais pas quand« , a ainsi expliqué le milieu de terrain, alors qu’il était simplement questionné sur sa vie marseillaise. Une déclaration qui, si elle ne démontre pas nécessairement une volonté sans faille de quitter l’OM dès cette intersaison, laisse entrevoir quelques velléités de départ. Velléités qui ont très vite pu être confirmées par l’attitude du gaucher de 22 ans, qui vient de s’attacher les services d’un agent en la personne de Jean-Pierre Bernès.

Une clause libératoire de 18 millions d’euros

Si le nom de Jean-Pierre Bernès peut ne rien évoquer au premier abord pour les observateurs occasionnels du ballon rond, surtout hors Ligue 1, il faut savoir qu’il s’agit sans doute actuellement d’un des hommes les plus influents dans la sphère du football français. Avec son impressionnant carnet d’adresses, avec notamment Laurent Blanc, Didier Deschamps ou encore Franck Ribéry comme clients, l’agent fait figure de personnalité incontournable dans le monde du ballon rond. Fin négociateur pour conclure des transactions, Bernès est aussi connu pour parvenir à bien placer ses clients, et c’est tout sauf un hasard si lors de l’Euro 2012 qui se déroule à l’heure actuelle en Ukraine et en Pologne, l’agent compte pas moins de 6 joueurs, dont il s’occupe, au sein de l’équipe de France, en plus du sélectionneur…

Autant dire que la collaboration à venir entre le Ghanéen et Bernès n’augure rien de bon pour l’Olympique de Marseille. On voit mal le frère aîné de Jordan venir demander une renégociation de son contrat alors qu’il l’a prolongé il y a tout juste une saison, le tout assorti d’une clause libératoire de 18 millions d’euros. Si justement André Ayew a fait appel à l’agent phare dans l’Hexagone, c’est surtout parce que les offres le concernant n’abondent pas sur la table de la direction marseillaise, et que Bernès, avec ses réseaux, pourrait plus facilement l’aider à quitter les bords de la Canebière pour rejoindre une nouvelle destination plus en adéquation avec ses attentes. Mais avec cette clause libératoire de 18 millions d’euros, qui plus est pour un joueur qui n’a à son compteur que deux saisons en Ligue 1, la tâche ne s’annonce pas simple, même quand on s’appelle Bernès.